Par mots et par web

Les fautes d’orthographe épinglées

Bescherelle ta mère” est un livre, un site web et le nom du compte parodique qui, sur Facebook et Twitter, épingle le pire des fautes d’orthographe trouvées sur les réseaux sociaux, les publicités, les journaux… avec l’aide des internautes et avec une insolence revendiquée.

Créé par Sylvain Szewczyk, “Bescherelle ta mère” dénombre aujourd’hui près de 735 000 fans sur Facebook. On doit sûrement s’en réjouir…

Bescherelle

Pourtant, devant la plupart des fautes, j’avoue avoir hésité entre sourire, rire ou désespoir…

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.
De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.
Monsieur est le père, Madame est la mère.
Les deux font la paire.
Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d’être Lamère était Lepère.
Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu’il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.
Aucun des deux n’est maire.
N’étant ni maire ni mère, le père ne commet donc pas d’impair en signant Lamère.
Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.
La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.
Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s’y perd !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *